Votre photo de profil au resto !

Je reprends mes quartiers d’été ici, avec en plus un nouveau design, on a donc le droit à une avalanche de posts ( oui bon on aime exagérer, ça reste quand même à du 1 post / 3 jours, mais ça change du 1 post / 2 mois Vous préfériez l’autre rendement hein, ch’le savais ).
Avec pour seule devise la Qualité Quantité Flemme, nous voilà repartis pour une fournée de posts qui vous donneront envie de tuer du chaton & de vous noyer dans la rivière du coin en vous lestant à coup de briques volées au voisin !

Aujourd’hui c’est de Facebook que l’on va parler ( les plus perspicaces l’avaient surement déjà deviné vu l’header >[] ). Mais ce serait trop simple de lancer un topikatroll ( Oui oui tu as bien lu & ce n’est pas une marque de jus d’orange ) avec un petit coup de philo sur la liberté l’intimité & tout le bordel qui va avec. Non ici on est plus terre à terre & primaire, on s’encombre pas de tout ça puisqu’on va parler Nourriture ( WTF FB & Nourriture ?! Faaaaake )

FACEBOUFFE !

Non non c’est pas un genre d’apéro FB au Fouquets, mais plutôt une idée originale d’Audrey Wells, une jeune étudiante à l’UQAM. Face à un phénomène qui abolit la vie privée & modifie les relations entre les Hommes avec en bonus une super société de consommation, la madame en question nous propose des chocolats.

Leur particularité ? Ces petits chocolats pour café ont pour emballage des portraits tirés aléatoirement de Facebook avec les infos de leur profil personnel. À l’instar du fameux réseau social, lorsqu’on reçoit le fameux chocolat, on ne sait pas à qui on aura affaire mais on pourra vite combler cette curiosité en dégustant ce carré avec son café !

& au fait vous êtes au courant du « 13.55€ » ?




Une semaine à la fac Pharma

« Trois carabins de valent pas une couille de pharmacien« 
Voilà le début des hostilités, avec une première journée mouvementée …
Tout d’abord les p’tits discours de profs & doyen qui se succèdent tellement vite que t’as pas le temps de retenir grand chose sauf que t’as interêt à réussir ton année parce que la réforme pour la L1 santé qui arrive l’année prochaine « Suxxx a lot« 
Ensuite les joyeux amicalistes te proposent un barbecue qui va durer +- 15h, de 11h le matin jusqu’à … pas vraiment d’heure tôt le lendemain matin.
Au programme : des jeux pour mettre la honte aux bizuth, des tartes flambés & de la bière ( Grosse caricature de l’Alsace non ? ), mais finalement une bonne ambiance entre anciens et nouveaux !

La semaine qui a suivi, les redoublants ( qu’on appelle des carrés ) nous ont montré à quel point ils pouvaient mettre « l’ambiance » dans l’amphi, réussissant à faire partir le prof de chimie, réputé pour ne pas céder.
On peut noter le fameux « Ils arrivent ! » « Qui ça ?! » « Les éléphants » ou on enchaine ensuite par taper comme des malades sur les tables pour imiter un troupeau gigantesque de pachidermes. Les habituels « Allo » suraigu quand un téléphone sonne, les « salut » toujours suraigu quand un prof entre dans l’amphi ou lorsque les carrés trouvent que le cours dure depuis trop longtemps.
On passe les trop célèbres avions & boulettes de papier gentiment sponsorisés par les journeaux gratuits distribué à la sortie des trams, ou encore les sifflements incessants.
On est aussi très joueur en pharma avec le fameux « C’est à babord ( ou tribord en fonction de ou tu te situes ) qu’on gueule les plus fort »

L’esprit paillard est présent en non stop puisqu’à chaque fois que le prof a le malheur d’utiliser un mot comme « pénétration« , « position » ou de se pencher sous le bureau pour remettre en place un cable informatique, les cris de dégoût ne tardent pas avec des « Dégueulasse, c’est dégueulasse ! » à tout va.
Pour achever les intervenants rien de tel que de crier « Combien ? » ou encore « Trop cher ! » dès qu’un nombre est énoncé. & s’il ou elle est vraiment coriace, « RIEN, on entend RIEN » suivi d’un « Laissez le/la parler x6~7″ mettra le prof au bord de la dépression !

La suite, j’ai honte de le dire ce sera pour la semaine prochaine, parce que la je suis à la bourre ( eeerk dégueulasse ! ) puisque ce soir j’ai mon billet pour l’Ososphère.
La semaine prochaine on s’attardera sur la soirée d’intégration !